du 7 /01/04

Mayotte mais pas l'Alsace-Moselle ?

Bien que favorable à une loi contre tous les signes religieux, ProChoix espérait que le débat public autour de cette loi servirait à mettre fin à toutes les atteintes au principe de laïcité en France. Mais il faut croire que le gouvernement Raffarin n'est pas capable de se résoudre à tout ce que signifie l'adhésion à une valeur aussi fort.
Ne défend pas la laïcité qui veut. Pour être crédible, ce combat demande que l'on soit exigent envers tous les cultes, musulman, juif ou chrétien. Or, c'est désormais sûr, malgré les multiples mises en garde des mouvements laïques, la loi contre les signes religieux concernera bien le statut exceptionnel de Mayotte (où les filles mettent pour le coup un voile traditionnel et non intégriste) mais elle ne concernera pas l'Asace-Moselle, où l'État financera donc toujours des cours de religion catholique et protestant pendant les heures de cours, sous le regard de crucifix.
Ce deux poids/deux mesures est inexcusable. Autant le voile est un signe religieux plus choquant que la croix ou la kippa parce qu'il renvoie l'image d'une lecture intégriste et sexiste de la religion, autant le non respect de la laïcité en Alsace-Moselle de la part du corps enseignant est injustifiable à un moment où la France doit plus que jamais montrer l'exemple en matière de laïcité.
ProChoix-Paris


du 7 /01/04

Xavier Ternisien sur Oumma.com

C'est sur un Oumma.com, un site ouvertement pro-Ramadan, que Xavier Ternisien a tenu à répondre à l'article de Caroline Fourest paru dans le dernier ProChoix concernant les positions anti-laïques du journal "Le Monde". Bel aveu, surtout que l'article est ensuite paru à la une du Réseau Voltaire, l'association de celui qui proclame qu'aucun avion ne s'est écrasé sur le Pentagone!
Ayant entamé une procédure contre ce journaliste, nous ne souhaitons pas répondre à ses amalgames douteux laissant croire que nous interrogeons sa lecture partiale de l'Islam de France en raison d'une connivence entre ProChoix et... des sites racistes d'extrême droite ! Il sous-entend également que Caroline Fourest chercherait à défendre Rachid Kaci, proche d’Alexandre Del Valle, simplement parce qu’elle a rappelé que Ternisien avait cherché à disqualifier le fondateur d’un collectif de musulmans laïques en l’accusant de s’être converti au christianisme... Ce qui relevait du simple rectificatif, destiné à montrer les méthodes de Xavier Ternisien et surtout était accompagné d’une précision disant que Kaci était par contre effectivement très à droite. D’ailleurs, au même moment, Alexandre Del Valle menaçait de procès Caroline Fourest et Fiammetta Venner pour leur livre, Tirs Croisés, dans lequel elles ont rappelé les liens douteux existant entre cet auteur et la droite radicale.
Enfin et surtout, nous tenons à signaler que, contrairement à ce qu'affirme Xavier Ternisien, nous n'avons jamais repris les rumeurs circulant sur ces sites ni tenu compte d'un article intitulé "Xavier Ternisien et ses amitiés particulières" évoquant de façon visiblement exagérée et homophobe ses relations avec Tariq Ramadan. Nous nous y sommes justement refusé, non seulement par méfiance vis-à-vis des sites en questions mais surtout par principe ! Il est donc un peu gonflé de nous le reprocher, d'autant que cet amalgame permet de ne pas répondre aux questions de fond que nous avons soulevé.
Afin de permettre à toutes les personnes de bonne foi de se faire une idée, nous avons choisi de mettre l'article de Caroline Fourest en accès libre sur le site de ProChoix.


du 16/01/04

Campagne "la laïcité à l'épreuve"


Les initiatives se multiplient du côté des laïques. Pour tenter de les relayer, nous avons mis en place une nouvelle rubrique "la laïcité à l'épreuve" sur le site de ProChoix : http://www.prochoix.orgCommuniqué du 16/1/03
î Naissance d'une coordination laïque et féministe
Depuis la décision du Président de la République de légiférer contre les signes religieux, des groupes et des dignitaires islamistes de tous pays multiplient menaces et intimidations contre notre pays. Ces actes sont relayés, en France, par des manifestations de jeunes filles voilées, solidement encadrées par un service d'ordre intégriste masculin, qui relaient un message hostile à la laïcité ,à l'égalité hommes -femmes et au droit des femmes à leur émancipation. Les associations ,ci-dessous mentionnées, toutes favorables à un sursaut républicain face aux intégrismes en général, et à l'islamisme en particulier, se sont regroupées en une Coordination Laïque et Féministe (CLF).
Dans un premier temps, elles affirment leur soutien à une loi contre les signes religieux à l'école tout en demeurant attentives aux initiatives annoncées par le Président de la République concernant les services publics et les entreprises notamment.
Dans l'école publique, elles estiment que l'interdiction de tous signes religieux VISIBLES facilitera l'application de la loi. Elles soulignent la nécessité, au nom de la protection de l'enfance et pour éviter l'enfermement communautaire, d'une interdiction s'étendant, dans les écoles privées, aux signes religieux directement sexistes. Elles demandent aux pouvoirs publics et aux parlementaires de ne pas faiblir devant les diverses menaces graves dont la France a fait l'objet depuis l'annonce de cette loi.
Elles annoncent une réunion publique commune le 5 février à Paris.
Elles soutiennent avec force et vigueur tous les programmes d'action des signataires comme la série d'actions de NI PUTES NI SOUMISES concernant le premier anniversaire de la marche de l'égalité ou les réunions publiques de FEMMES SOLIDAIRES et de l'UFAL en province .
Elles appelleront à une participation massive aux manifestations de la "journée des femmes" du 6 mars, à Paris comme dans toutes les villes de province, afin de marquer l'attachement de la France au principe républicain de l'égalité des sexes ,pierre angulaire de la République du 21e siècle ,et du droit des femmes à leur émancipation systématiquement contesté par les intégrismes religieux.
In fine, elles appellent toutes les organisations attachées à la laïcité et au droit des femmes à rejoindre la CLF!
Premiers signataires:
Appel de La Martinière (69) pour une loi contre les signes religieux à l'école, Appel de l'Ouest francilien pour une loi contre les signes religieux à l'école, Association féministe MAPP, Atlanta-Sidney-Athènes+, Cercle d'Etudes de Reformes Féministes (CERF), Comité Ornais de défense de la Laïcité (CODL), Comité Vendômois de Défense de la Laïcité (CVDL), Féministes du 3ème millénaire, Ligue du droit des femmes, Ligue du droit international des femmes, Mouvement des Maghrébins laïques de France, Mouvement des musulmans laïques de France, Regards de femmes, Tous contre le voile, Union des FAmilles Laïques (UFAL), Vive La République (VLR), Mouvement Néo-Moderne (MNM), l'Association Faire Le Jour, Rassemblement républicain...


du 16/01/04

Appel à Manifester devant L'UNESCO


Hani Ramadan - le frère de Tariq - est invité à l'Unesco pour donner son avis sur la lapidation. Rappelons que ce même Hani a justifié la lapidation des femmes notamment dans les colonnes du Monde. Rappelons également qu'il avait été suspendu de ses fonctions de professeur et de directeur du Centre Islamique de Genève, suite son approbation publique de l'application stricte de la Chari'a — loi islamique.
Aussi Chahdortt Djavann, Nadia Amiri et le Collectif Tous Contre le Voile appellent à Manifester silencieusement ce dimanche 18 janvier à 14 h devant l’UNESCO, place de Fontenoy (Métro Ségur). News du 16/1/03
U Manifestons pour soutenir sebastien contre la haine
ProChoix se joint à l'appel interassociatif demandant à toutes celles et à tous ceux qui ont été révoltés par l'agression dont a été victime Sébastien, brûlé vif parce que homo, de manifester samedi 21 février à 19h30 à l'Angle de la rue Sainte Croix de la Bretonnerie et de la rue des Archives, Paris IV.


du 17/01/04

Soutien à Sébastien


Le 16 janvier 2004, à Noeux-les-Mines (Pas-de-Calais), Sébastien Nouchet a été brûlé vif par une bande d’agresseurs du fait de son homosexualité. Après 15 jours de coma, brûlé au troisième degré, il se bat pour rester en vie dans un hôpital en Belgique. Ses agresseurs l'ont déjà plusieurs fois attaqué (coup de cutter au visage et coup de tournevis dans le dos) mais cette fois ils l'ont carrément aspergé d'essence et brûlé vif.
Cet acte ne peut pas ne pas nous rappeler le meurtre de Sohane, brûlée vive à Vitry-sur-Seine parce que femme et parce que jugée trop libre. Cet événement avait notamment débouché sur la "marche des femmes contre les ghettos et pour l'égalité" du mouvement Ni putes ni soumises. Où qu'ils aient lieu, le retour de ses crimes moyen-âgeux, sexistes ou homophobes, est effrayant et nous devons les dénoncer. Ensemble, rassemblons-nous samedi contre la haine.

 

• Les NEWS 2003 | 2002 | 2001 | 2000