du 1/12/04

Al Manar : en avant pour la Jihad Academy

Al Manar, la chaîne du Hezbollah, est donc désormais diffusée légalement en France et en Europe grace au Conseil d’état français et au CSA. Pour cela, elle s’est s’engagée à «  ne pas inciter à la haine, à la violence ou à la discrimination pour des raisons de race, de sexe, de religion ou de nationalité ». Le problème, c’est que pour répondre à ce cahier des charges, elle va devoir  ne diffuser que des pubs sur la lessive ou les couches culottes.

La chaîne du Parti de Dieu s’est donnée pour mission de « préserver les valeurs islamiques et développer le rôle civilisateur de la communauté arabe et islamique ». Noble tâche. Si ce n’est que les commanditaires de la chaîne ont une idée bien précise du « rôle civilisateur » de l’islam. Le 24 mars dernier, par exemple, Al Manar diffusait un appel au martyr lancé par le Cheikh Muhammad Al-Bajirmi : «Les juifs ou les sionistes sont le peuple qui préserve le plus la vie. Le Coran donne une connotation négative au mot 'vie', ce qui signifie 'n'importe quelle vie'. Notre principe islamique est le suivant, comme nous l'a appris le Prophète Muhammad, aspirez à la mort et vous recevrez la vie. Tant que le musulman aspire à la mort au nom d'Allah, on lui accordera la vie; et pas n'importe quelle vie, mais une vie de dignité.»

Difficile de faire la liste de toutes les incompatibilités entre Al-Manar et la législation française notamment en matière de racisme et d’incitation à la haine. Voici, à titre d’exemple, quelques perles qui ont fait le succès de télé-Hezbollah.

En 2003, Al Manar diffusait Diaspora, un feuilleton de 30 épisodes censé retracer l’histoire du sionisme. Dès le premier épisode le ton est donné : « Il y a 2000 ans, les sages juifs instaurèrent un gouvernement mondial ayant pour objectif de diriger le monde, de le soumettre aux préceptes du Talmud, et de séparer complètement les Juifs des autres peuples. Ensuite, les Juifs entreprirent de provoquer des guerres et des conflits civils. »

Suit le testament d’Amschel Rothschild à ses fils : « Tuez les meilleurs des non-Juifs, détruisez leur religion, saccagez leurs terres. Israël ne survivra pas si les peuples étrangers survivent.»

Dans les épisodes suivants on apprendra que les juifs ont envoyé Alfred Dreyfus infiltrer le gouvernement français pour empêcher le rapprochement entre la France et la Russie. Que les prostituées juives malades ne couchent qu’avec des non-juifs : « Je vous en supplie, ne m’envoyez que des clients chrétiens. Je ne veux contaminer aucun Juif. », lance l’une d’elle — pour étoffer le personnage, on la retrouvera plus tard complotant avec Theodor Herzl et Alfred Dreyfus.

Diaspora montre également un rabbin faisant égorger un enfant chrétien afin de recueillir son sang pour confectionner du pain azyme. On a même le droit à la reconstitution d’un meurtre rituel, dans une scène où un tribunal populaire composé de rabins juge un homme coupable d’avoir épousé une non-juive : « bouche-lui le nez. Toi, ouvre-lui la bouche avec des pincettes. Toi, verse-lui du plomb dans la bouche. Toi, coupe-lui les oreilles. Toi, poignarde-le avec un couteau avant que le plomb ne le tue. Ceci est un tribunal talmudique sacré. Si l'un de vous échoue dans sa mission, il sera poursuivi comme un criminel »

Pour Al Manar, ne pas « inciter à la haine pour des raisons de religion ou de nationalité » — pour ne prendre que cette exigence du CSA — équivaut par conséquent à se renier. Car l’incitation à la haine contre les israéliens est son fond de commerce. Ainsi, le 23 novembre dernier, on pouvait entendre Amr Saadé (qui c’est ?) expliquer au sujet d’Israel : « L'ennemi, traître et lâche exporte, avec sa marchandise, des maladies et des épidémies comme le sida par exemple ». Ou encore : « Tout le monde s'imagine que la guerre en Irak a été menée pour changer le régime en place, mais ce qui s'y passe constitue un danger juif pour les Arabes et les musulmans, tramé par l'entité usurpatrice ». Et l’un des clips les plus diffusés sur la chaine reprend une phrase du discours de Hassan Nasrallah, secretaire du Hezbollah : « Mort à Israël, la fin de cet abcès purulent, mort à Israël ». Et maintenant, une page de pub.


Fiammetta VENNER

Paru dans Charlie Hebdo du 1er décembre2004

 

 

Page d'acceuil -- Revue --- Catalogue -- Abonnement -- Librairies -- News -- Association --- Historique --- Actions -- Edition -- Films -- -Centre de doc --- T-shirts ---Liens

© www.prochoix.org