Une Campagne

 

A LIRE

Pourquoi cette campagne ?

Le classement

 


Jean-François Mattei

Député depuis 1989 (UDF). Bouches du Rhône 2e.


Sous ses airs de libéral modéré, et malgré ses discours tout en nuance, Jean-françois Mattei (qui est médecin) mène bel et bien une action anti-choix conduisant, dans les faits, à limiter les libertés individuelles.

 

Tombeur du PaCS

Le 9 octobre, c'est sa motion d'irrecevabilité qui a fait empêcher le vote du PaCS.

Contre l'homoparentalité... pour l'instant

Auteur de la loi sur l'adoption de 1996 qui interdit de fait aux homosexuels d'adopter, Mattei a déclaré :"Un enfant a le droit d'avoir un père et une mère. Dès lors que cette situation naturelle n'est pas respectée (décès, abandon...), la société doit lui donner un père et une mère, donc des parents adoptifs. C'est la priorité des priorités. Je ne suis pas formellement opposé à ce qu'un enfant soit élevé par deux hommes ou deux femmes (si l'un des deux est son parent). Mais qu'on ne laisse pas croire à un enfant qu'avoir deux pères ou deux mères, ça équivaut à avoir un père et une mère. Quand un Etat confie par adoption un enfant, il y a un contrat moral entre la société et l'enfant; la société est comptable. Le principe de précaution est de rigueur. Imaginez un enfant, devenu adulte après avoir été élevé par un couple homo, qui serait jugé pour meurtre ou viol: son avocat dira qu'il n'a eu aucun repère anthropologique. La société ne peut être responsable d'une telle situation. Eu égard à notre culture, à notre modèle anthropologique, dans nos sociétés occidentales, nous n'avons pas le droit d'innover au détriment de l'enfant. Une grande partie de la majorité de gauche refuse l'adoption par les homos. Mais elle défend un statut juridique, avec le Pacs, qui s'appliquera aux hétéros comme aux homos et elle ouvre la porte à une décision de la Cour européenne des droits de l'homme qui dira: même statut juridique, mêmes droits, que le couple soit homo ou hétéro.Un enfant a besoin de l'opposition des sexes pour se construire, se structurer par rapport à autrui. Un homme et une femme sont différents; ils ont des conflits qui aident les enfants à prendre conscience de la différence des sexes. Il suffit de voir que le rapport avec la mère n'est pas le même que celui avec le père. Cela dit, les homos sont parfaitement capables d'élever des enfants et le procès de Johnny [l'enfant martyr des Vosges] montre qu'un couple hétérosexuel peut être constitué de parents indignes. La loi doit suivre les moeurs, et non les précéder. "

Contre le droit des femmes à disposer de leur corps

A voté contre la réforme de l'IVG et de la contraception du 5/12/2000, en arguant du fait qu'au-delà de dix semaines, l'avortement prenait le risque de devenir une arme eugénique.

Lors de la session, il a notament évoqué les couples stériles qu’il reçoit ou les couples qui ont donné naissance à un enfant handicapé en expliquant : “C’est alors qu’un avortement pratiqué quelques années auparavant, enfoui dans la mémoire, ressurgit et fait naître un sentiment nouveau de culpabilité et de regret.” On ne peut évidemment faire mieux pour tenter de culpabiliser les parents de handicapés ou les couples stériles.

 

A LIRE AUSSI

Le classement des autres députés anti-choix

Présentation de cette campagne

Abstention : piège à cons ! Le menu de notre campagne pour un vote anti-Le Pen entre les deux tours des présidentielles !

Les + et - des candidats aux présidentielles

 

Une Campagne

Page d'acceuil - Revue - Catalogue - Abonnement - Librairies - News - Association - Historique - Actions - Edition - Films - Centre de doc - T-shirts- Liens

www.prochoix.org