NON au CAPES de RELIGION !


Le ministère de l’Éducation nationale a mis au concours

du CAPES “réservé” : 43 postes d’"enseignement religieux" !


Par un arrêt du ministère de l’Education nationale en date du 25 janvier (JO du 27/1/2000), le ministère de l'éducation nationale a annoncé la mise au concours du CAPES «réservé» de la session 2000, de 43 postes d’ «enseignement religieux» : 35 postes d’enseignement religieux catholique et 8 postes d’enseignement religieux protestant. A titre d’exemple seul 20 postes de philosophie été mis au concours pour la même session...

Cette mesure est en fait destinée à intégrer au corps professoral national des catéchistes enseignant en Alsace-Moselle, où l’école publique est restée confessionnelle. L’enseignement religieux y est, dit-on, obligatoire depuis la loi Falloux (1850) et l’occupation allemande (1870-1918 ; 1940-1944)...Or non !

A l’occasion d’une pétition, l’équipe de ProChoix a examiné l’ensemble des lois et décrets (gothiques ou non) mis en avant pour justifier le statut scolaire exceptionnel d'Alsace-Moselle. Bilan : rien, aucune loi ni décret paru au J.O n’a jamais justifié l’enseignement religieux obligatoire dans le secondaire en Alsace et en Moselle. Quand bien même, cette situation aboutit aujourd'hui à la création d'un CAPES de religion inacceptable dans une république laïque. Une pétition circule. 2200 personnes l'ont déjà signé.

Vous aussi signer la pétition et faites connaître le dossier de ProChoix ! plus nous serons nombreux, plus nous aurons des chances d'obtenir le retrait de ce CAPES de religion et d'ouvrir un débat sur le statut scolaire anti-laïque d'Alsace Moselle !


Comment s'est organisée la protestation (récit extraits de ProChoix n°13-

Le recours devant le Conseil d'Etat

La pétition

ProChoix reçu au ministère de l'Education nationale



A lire ! le N°13
Alsace-Moselle :
La Paix scolaire vaut-elle une messe ?

ProChoix, Février-mars 1999, 32 p, (30F)